La Greffe de Barbe

A partir de quel moment peut-on envisager une greffe de barbe ? A quoi faut-il s’attendre après une telle opération ? Trouvez ici des réponses pertinentes.

La greffe de barbe pour étoffer sa pilosité faciale

La greffe de barbe répond à un besoin spécifique chez les hommes. Si ce besoin n’est pas propre à tous les individus, ceux qui trouvent des carences à leur barbe peuvent recourir à la procédure de l’implant capillaire afin d’y remédier.

Cette procédure chirurgicale qui comprend plusieurs étapes peut être menée au moyen des différentes techniques disponibles. Lorsqu’elle est mise en œuvre convenablement, celle-ci produit des résultats satisfaisants qui durent toute la vie.

En sa qualité de procédure chirurgicale, la greffe de barbe impose par ailleurs de prendre des précautions spécifiques.

greffe de barbe

greffe de barbe

  • greffe barbe 01
  • greffe barbe 11
  • greffe barbe 10
  • greffe barbe 09
  • greffe barbe 08
  • greffe barbe 07
  • greffe barbe 06
  • greffe barbe 05
  • greffe barbe 04
  • greffe barbe 03
  • greffe barbe 02

La méthode chirurgicale pour une barbe fournie

La greffe de barbe : Quand l’envisager ?

Cette intervention est destinée à répondre à un problème avéré de pilosité faciale. Elle ne doit cependant être envisagée qu’en dernier recours, lorsque les méthodes plus simples telles que l’usage d’huiles favorisant le développement pileux, n’ont pas donné de résultats satisfaisants.

La greffe de barbe peut être une solution dans les cas suivants :

  • Une personne imberbe : cela se traduit par l’absence totale de barbe chez un individu qui a pourtant toutes les caractéristiques requises à cet effet ;
  • Une faible densité pileuse : cette situation se traduit par une barbe clairsemée;

  • Des trous dans la barbe : dans cette situation, malgré la présence d’une barbe, celle-ci a une apparence irrégulière, peu flatteuse et n’est véritablement ni drue ni fournie ;

  • Une cicatrice : les joues ou le menton portent une cicatrice disgracieuse qu’un implant capillaire peut camoufler efficacement.

La Greffe de Barbe

Les techniques disponibles

Etant donné que la greffe de barbe consiste à extraire des poils d’un endroit du corps d’un individu pour les implanter sur la zone destinée à recevoir la barbe, les implants à extraire doivent présenter des caractéristiques semblables à ceux des poils de barbe.

La technique retenue doit être effectuée sur un nombre de greffons compris entre 500 et 1 500, en fonction des besoins. Les techniques disponibles sont :

  • La technique de greffe Follicular Unit Transplantation (FUT) : c’est une technique historique qui consiste à prélever une bandelette d’unités folliculaires à l’arrière de la tête du patient et à en extraire des greffons à implanter par incisions sur le menton et les joues ;
  • La technique de greffe Follicular Unit Extraction (FUE) : c’est la plus utilisée. Le chirurgien prélève des greffons sur la nuque du patient, procède à leur tri puis les implante sur la zone receveuse après avoir réalisé des incisions à cet effet ;
  • La technique de greffe Body Hair Transplantation (BHT) : elle est comparable à la FUE, à la différence que les cellules capillaires à implanter sont prélevées ailleurs que sur la tête du patient : le torse, le dos, les bras ou les jambes par exemple ;
  • La technique de greffe Direct Hair Implantation (DHI) : les greffons extraits sont implantés directement sur la zone receveuse à l’aide d’un stylo d’implantation. La méthode offre l’avantage de la rapidité et est bien moins traumatisante pour les zones à traiter.

Les phases de l’intervention

La préparation

Au cours d’une première rencontre avec le spécialiste, celui-ci détermine la mesure du problème, la quantité de greffons à transplanter et la technique d’intervention qui convient. La rencontre permet aussi de définir la zone donneuse à retenir.

La phase de prélèvement

En fonction de la technique de greffe employée, il peut être nécessaire de procéder à un rasage de la zone donneuse avant d’effectuer le prélèvement. Un rasage total ou partiel est indispensable pour la technique FUE.

Pour cette technique, le chirurgien se sert de micro-poinçons dotés de lames en acier ou en saphir pour l’extraction des greffons. Pour la technique DHI, ce sont les stylos d’implantation sus mentionnés qui sont utilisés.

Le tri des greffons

Cette étape n’est applicable que dans le cadre des techniques de greffe FUT et FUE pour la greffe de barbe. L’équipe d’intervention considère l’état des greffons en vue de ne retenir que ceux qui sont exploitables.

Dans le cadre de la technique DHI, l’implantation suit directement l’extraction, il n’y a pas de phase de tri.

La phase d’implantation

Pour la technique de greffe FUE, plusieurs intervenants peuvent travailler de concert à l’implantation des unités folliculaires sur la zone receveuse, en fonction de l’importance de la zone à couvrir. Pour la greffe de barbe DHI, il ne faut qu’un praticien.

Dans ce cas, l’implantation consiste à implanter chaque greffon avec précision en contrôlant l’angle, la profondeur et la densité des greffons. Il est à mentionner que pour la FUE et la FUT, il faut au préalable réaliser des incisions sur la zone receveuse afin d’y introduire les greffons.

Autres détails sur la greffe de barbe

Les résultats à attendre

De manière générale, les résultats de l’intervention varient avec les facultés génétiques de chacun.

Cela est dû au fait que ce sont les propres poils du patient qui lui sont implantés dans le cadre d’une greffe de barbe ; leur densité et leur vitesse de croissance ne changent donc pas.

0
Clients Satisfaits
0
Greffes de Cheveux par An
0
Années d’Expérience
0
Experts

Nous Contacter

Dès votre message reçu, l’équipe du Dr. CINIK prendra rapidement contact avec vous afin de vous donner les réponses à toutes vos questions sur la greffe de barbe dans notre clinique en Turquie.