L’état d’une greffe de cheveux après 10 ans est une question qui devrait préoccuper chacune des personnes qui s’engagent dans une procédure d’implantation capillaire. Si les résultats de la procédure sont appréciables en une année environ, il convient de s’interroger sur le long terme.

Le problème que l’on cherche à résoudre en recourant à la greffe capillaire est en effet lié à l’apparence physique et la meilleure manière de procéder à cet égard est d’avoir une vision à long terme.

Celle-ci est principalement définie par la manière dont les cheveux implantés devraient se comporter au fil des années. Mais d’autres facteurs susceptibles d’affecter le résultat d’une greffe de cheveux après 10 ans sont eux aussi abordés ci-dessous.

 

L’évolution des cheveux implantés

Les caractéristiques de leur zone de provenance

Les cheveux implantés dans le cadre d’une greffe capillaire sont prélevés à partir de la zone de l’arrière de la tête et sur les tempes. Ces zones sont réputées pour être les moins affectées par la chute de cheveux chez les personnes en proie à ce phénomène.

C’est la raison pour laquelle les cheveux subsistent en ces zones même après une chute complète des autres zones, notamment au niveau du haut et de l’avant de la tête.

Les follicules pileux provenant de ladite zone sont en effet génétiquement programmés pour présenter de la résistance à l’hormone responsable de la chute des cheveux. Pour cela, une fois implantés sur une autre zone de la tête, ils gardent leurs propriétés de résistance à la chute.

Le résultat d’une greffe de cheveux après 10 ans est donc caractérisé par le maintien de cette résistance.

 

Une évolution normale et un aspect naturel

Sur la question de l’aspect d’une greffe de cheveux sur le long terme, celui-ci est totalement naturel, à condition que l’implantation ait été faite par un spécialiste compétent.

Ce sont en effet les propres cheveux du patient qui lui sont implantés. Une fois qu’ils repoussent, ils présentent un état naturel et ne peuvent plus être distingués des autres cheveux.

Une fois coupés, ils repoussent normalement au même rythme que les autres. Ils réagissent ainsi de la même manière que les autres cheveux aux différents facteurs susceptibles d’affecter la chevelure.

 

Les facteurs pouvant influencer le résultat

L’âge de la greffe et l’évolution de la calvitie

Les principaux facteurs naturels qui peuvent affecter une greffe de cheveux après 10 ans sont :

  • L’âge chez toute personne ;
  • L’évolution de la calvitie chez les personnes qui en souffrent.

Avec l’âge, il est usuel d’observer un vieillissement des cellules capillaires qui se manifeste généralement par un ralentissement de la pousse et par un blanchiment des cheveux. Le taux de chute augmente lui aussi sensiblement.

Les cheveux greffés sont également affectés par ces phénomènes naturels.

L’âge auquel l’implantation capillaire a été pratiquée est aussi un facteur déterminant de l’évolution de la greffe de cheveux. Si l’opération a été faite avant la stabilisation du phénomène de chute capillaire, il est à prévoir que l’effet obtenu ne soit pas pérenne.

Les cheveux non implantés continuent de chuter jusqu’à la stabilisation de l’évolution de la calvitie, ce qui peut donner un résultat très éloigné de celui initialement recherché et généralement, très peu esthétique.

C’est pour cela qu’il est indispensable d’atteindre l’âge recommandé avant de subir une implantation capillaire. Cela permet d’éviter que la greffe de cheveux après 10 ans ne soit un échec flagrant et disgracieux.

 

Le mode de vie

De toute évidence, le respect des consignes médicales post opératoires indiquées ici et un suivi post-opératoire convenable importent dans le résultat d’une greffe.

En dehors de cela, les habitudes de vie, notamment celles relatives au sommeil, à l’alimentation, à l’exercice physique régulier ou aux soins des cheveux sont elles aussi déterminantes pour l’état d’une greffe de cheveux sur le long terme.

Il est donc important d’adopter un mode de vie sain pour conserver longtemps la belle apparence physique conférée par l’implantation capillaire.

Il n’est pas superflu de préciser que les incidents tels qu’une brûlure, une blessure ou tout autre accident pouvant affecter les cheveux implantés peut aussi influencer le résultat d’une greffe de cheveux après 10 ans.