Pour de nombreux problèmes capillaires, la greffe de cheveux en Tunisie est la solution retenue par une majorité de personnes. Cette solution qui permet à chacun d’arborer fièrement une crinière fournie, offre satisfaction à tous ceux qui y recourent.

Il existe des indications spécifiques pour y être éligible. La destination tunisienne permet de bénéficier de techniques classiques ou améliorées, adaptées aux situations qui caractérisent chaque patient, et qui font l’objet d’une excellente maîtrise.

Si l’option tunisienne est si largement adoptée, c’est certes en raison de son prix, mais qu’en est il de sa qualité par rapport au leader mondial de la greffe de cheveux, la Turquie ?

 

La greffe de cheveux en Tunisie : Quelques points essentiels

Les indications sont un point essentiel à considérer pour déterminer s’il convient de recourir à la greffe de cheveux en Tunisie. Outre ce point, il est utile de présenter ici la procédure applicable, ses principales caractéristiques et les suites qu’il est admissible d’en attendre.

 

Les personnes concernées

La greffe de cheveux, qu’elle se fasse en Tunisie ou ailleurs, est indiquée pour des situations spécifiques. Pour les hommes comme pour les femmes, elle est une réponse efficace à une diversité de problèmes capillaires qui trouvent leurs sources dans :

  • Les diverses formes d’alopécie, qu’elles soient androgénétique, cicatricielle ou encore de traction ;
  • Le stress et ses corollaires ;
  • La calvitie causée par l’âge, par une chimiothérapie ou par tout traitement médicamenteux ;
  • La ménopause chez la femme, qui s’accompagne d’un effondrement de la production hormonale et qui affecte directement la pousse capillaire ;
  • L’hérédité qui est un facteur majeur de la chute de cheveux ;
  • Les traitements agressifs pour les cheveux.

Pour des raisons liées aux variations du rythme de l’activité hormonale, il est recommandé aux hommes de passer le cap de 30 à 40 ans avant de recourir à la greffe capillaire. La procédure nécessite par ailleurs que l’anatomie du patient dispose d’une zone donneuse à partir de laquelle les follicules pileux puissent être prélevés.

Si la greffe de cheveux en Tunisie n’est pas une réponse à un réel problème de santé, elle contribue néanmoins au bien-être psychique de personnes complexées par leur chevelure. Cela est particulièrement vrai chez les femmes pour qui la chevelure est un élément majeur de la personnalité.

 

Quel type de procédure ?

La greffe de cheveux est une procédure chirurgicale. Elle permet de faire pousser des cheveux sur une zone dégarnie de la tête du patient qui s’y soumet. En raison de la zone de l’anatomie sur laquelle elle s’effectue, elle requiert d’être mise en œuvre par un spécialiste compétent.

Elle passe en outre par un processus fait de :

  • Examens préopératoires servant à déterminer si le patient ne présente aucune contre-indication pour la procédure envisagée ;
  • Consultations préalables permettant de déterminer les meilleures options chirurgicales en termes de technique à employer ou encore de type d’anesthésie à pratiquer ;
  • Consignes médicales pour préparer le patient à l’intervention et qui incluent la prise de certaines précautions dans les jours précédant la greffe.

Dans le cadre de la greffe de cheveux en Tunisie, les innovations technologiques sont particulièrement exploitées et permettent aux patients résidant à l’étranger de pratiquer les examens et consultations préalables sur leurs territoires de résidence, avant que le déplacement en Tunisie soit envisagé.

 

Les suites de la procédure

Après une greffe de cheveux en Tunisie, les marques laissées par l’intervention varient avec la technique employée. Les douleurs post-opératoires sont généralement calmées grâce à un traitement antalgique et les inconforts consécutifs à l’opération disparaissent en quelques semaines.

Des précautions particulières doivent toutefois être prises durant la convalescence du patient. Elles sont présentées en détail ici.

Le temps de manifestation des résultats définitifs peut atteindre 12 mois. Les résultats d’une greffe de cheveux en Tunisie varient avec l’organisme de chaque patient et le soin mis à l’observation des précautions post-opératoires.

 

Greffe de cheveux : Les techniques employées en Tunisie

Deux principales techniques sont employées dans le cadre de la greffe de cheveux en Tunisie. Elles se déroulent toutes deux sous anesthésie.

La technique Follicular Unit Transplantation (FUT)

Encore appelée technique de la bandelette, cette technique de greffe existe depuis une quarantaine d’années. Pour sa mise en œuvre, le chirurgien prélève une bandelette de greffons de la tête du patient, à partir d’une zone donneuse généralement située à l’arrière de la tête.

Les bulbes folliculaires sont alors extraits de cette bandelette et implantés sur la zone receveuse. La technique, relativement invasive, laisse au patient une cicatrice à l’arrière de la tête. Elle est plus adaptée pour les personnes qui portent leurs cheveux longs que pour celles qui les ont courts.

La technique Follicular Unit Extraction (FUE)

La greffe FUE, plus moderne, nécessite en premier lieu d’extraire les follicules pileux de la zone donneuse de la tête du patient. Ces follicules sont ensuite conservés dans une solution physiologique pendant que le chirurgien pratique des incisions sur la zone receveuse.

Une fois ces incisions réalisées, les follicules y sont implantés. La technique nécessite plus de temps que la première, mais elle fournit de meilleurs résultats, laisse des cicatrices quasiment invisibles et permet une récupération bien plus rapide.

 

Les tarifs de la greffe de cheveux en Tunisie

Le choix des nombreuses personnes qui optent pour la greffe de cheveux en Tunisie est principalement justifié par les tarifs pratiqués.

Des tarifs particulièrement avantageux

Alors qu’il va en France de 2 000 à 5 000 euros, le tarif d’une greffe de cheveux en Tunisie est compris entre 2 000 et 2 500 euros. Il est ainsi possible d’y subir une greffe FUE portant sur l’implantation de 2 000 greffons environ, pour un tarif d’à peu près 2 500 euros. En Turquie, les tarifs sont similaire mais, le taux de réussite est généralement meilleur en Turquie du fait de l’expérience et de la formation des chirurgiens, controlé par le ministère de la santé Turque, plus stricte qu’en Tunisie.

De plus, pour ce tarif, la procédure assurée en Tunisie inclut un hébergement, l’ensemble des frais d’intervention, toute la médication nécessaire et le suivi post-opératoire. L’offre s’accompagne par ailleurs d’une assistance assurée depuis l’arrivée en Tunisie jusqu’au jour du départ. En Turquie nous retrouvons des offres similaires.

 

La Tunisie : Destination de tourisme médical

La réputation de destination privilégiée du tourisme médical qui s’attache à la Tunisie se justifie à de nombreux égards. Cependant, sur ce registre, la destination est confrontée à une concurrence non négligeable.

Les atouts de la destination tunisienne

Dans le cadre du tourisme médical, la Tunisie présente de nombreux attraits qui ont contribué à faire sa réputation. Même si les tarifs appliqués qui gagnent haut la main une comparaison avec ceux pratiqués en France, les tarifs sont similaire avec ceux pratiqués en Turquie, pour une qualité et un taux de réussite souvent inférieur aux cliniques Turques, où les chirurgiens disposent généralement de plus d’expérience.

La Tunisie face à une destination concurrente : La Turquie

La Turquie, et notamment, le Dr Cinik formé dans des cliniques occidental, dispose d’une expérience impressionnante en terme de greffe de cheveux, historiquement . Au chapitre du contenu de l’offre, cette destination rivalise avec la Tunisie et propose des forfaits incluant l’hébergement et une prise en charge dès l’aéroport, la barrière de la langue peut être un problème, mais des cliniques comme celle du Dr Cinik proposent l’aide d’assistant médicale, pouvant vous accompagner en Français.

Les tarifs applicables sont assez comparables pour les greffes FUT et FUE. Cependant l’offre des méthodes de greffe est plus riche en Turquie et inclut entre autres diverses améliorations de la greffe FUE et la technique du Direct Hair Implantation (DHI). Découvrez cette technique dans cet article.

Istanbul, est la capitale mondiale de la greffe de cheveux, le ministère de la santé Turque encourage le tourisme médical et défini des standards d’hygiène, de sécurité et de formation similaire à la France.