Greffe de Cheveux Ratée : Comment la rattraper ?

De nombreux patients se retrouvent avec une greffe de cheveux ratée. Dans ces cas, des techniques d’implant capillaire offrent la possibilité de rattrapage.

Les possibilités de rattrapage pour une greffe de cheveux ratée

La greffe de cheveux ratée est bien souvent le fait d’une chirurgie réalisée par un praticien qui ne dispose pas des compétences dont il se prévaut. La réponse initialement prévue pour corriger une perte de cheveux se transforme alors en une apparence encore moins flatteuse.

Les compétences et qualifications du praticien ont une grande part à jouer dans la réussite d’une greffe de cheveux. Elles ne sont cependant pas l’unique facteur à entrer en ligne de compte. L’obtention du résultat final espéré dépend aussi du patient.

Le fiasco qui résulte d’une greffe de cheveux mal effectuée peut prendre des formes variées. Mais heureusement, il existe des réponses spécifiques qui s’adressent à toutes les formes que peut prendre une greffe de cheveux ratée.

Après une greffe de cheveux

Après une greffe de cheveux

Greffe de cheveux ratée : Les causes usuelles

Le succès d’une greffe de cheveux nécessite de la part du chirurgien une grande expérience dans la procédure à appliquer. Ce type d’intervention ne doit d’ailleurs être pratiqué que par un chirurgien disposant d’une expérience avérée à l’issue d’études spécialisées.

A défaut d’une telle expérience, le patient se retrouve dans une posture de cobaye sur lequel le praticien s’exerce.

C’est pour éviter ce type de situation et la greffe de cheveux ratée qui s’ensuit inévitablement qu’il convient de s’assurer de la compétence et de l’expérience du chirurgien auquel l’on se propose de se confier.

Il est à préciser qu’en dehors de l’échec de la procédure, le manque d’expérience du praticien peut causer des dommages d’autres natures.

Le caractère « low cost » d’une prestation a un impact indéniable sur la réussite potentielle d’une greffe de cheveux. Comme dans la quasi-totalité des secteurs, des tarifs bas vont généralement de pair avec une piètre qualité de services.

Cette mauvaise qualité de service commence dans bien des cas, par une consultation superficielle qui a pour conséquence directe la sélection d’une technique inadéquate pour le problème du patient.

La mauvaise qualité de service menant à une greffe de cheveux ratée peut également passer par un défaut dans la conservation des implants ou par une manipulation inappropriée de ces follicules qui, du fait de leur caractère délicat, s’abîment rapidement.

La gestion à faire de la période post-opératoire est normalement caractérisée par des soins spécifiques, par des précautions à prendre et par des interdictions strictes. A titre d’exemple, il est crucial d’éviter de gratter les zones traitées pour ne pas entrainer la chute des greffons.

De même, une exposition au soleil, une forte transpiration ou encore la consommation de certaines substances par le patient peuvent entraver la réussite de la greffe de cheveux.

Le défaut de respect par le patient de l’ensemble des prescriptions faites par l’équipe médicale ou l’absence de suivi des soins post-opératoires indiqués sont autant de causes pouvant expliquer l’échec d’une greffe de cheveux.

La greffe de cheveux ratée : Les manifestations

Dans le cadre de la technique de greffe FUT, le chirurgien doit prélever une partie du cuir chevelu du patient, puis agrafer ou suturer cette partie. La suture donne alors lieu à une cicatrice qui s’étire sur toute la longueur de la zone prélevée.

Si elle peut être masquée par les cheveux pour une personne qui porte ses cheveux longs, dans le cas d’une coupe courte, cette cicatrice constitue une marque disgracieuse qui s’impose au regard. Elle peut nécessiter une correction.

L’une des manifestations d’une greffe de cheveux ratée consiste en l’implantation des cheveux dans la zone receveuse suivant de vieilles méthodes qui offrent un rendu peu naturel. Elles consistent généralement à positionner plusieurs greffons côte à côte et de manière irrégulière.

Après la pousse des cheveux, le résultat présente un aspect appelé « champs de poireaux » ou « cheveux de poupée ». Il n’est ni naturel ni d’apparence flatteuse, ce qui correspond à l’opposé de l’objectif poursuivi.

Le défaut de densité capillaire se manifeste par une absence de volume suite à la greffe. S’il est vrai qu’il faut attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois avant d’obtenir la chevelure fournie et dense promise par la greffe, la densité capillaire peut ne jamais être au rendez-vous.

Bien effectuer une implantation à l’occasion d’une greffe de cheveux suppose de tenir compte de :

  • L’angle des cheveux ;
  • La densité des cheveux ;
  • La direction des cheveux.

Il faut également veiller à les implanter à la bonne profondeur, ce que fait naturellement un chirurgien expérimenté durant la procédure. Lorsque les cheveux ont repoussé, une mauvaise implantation leur donne un aspect peu naturel, illustrant ainsi la greffe de cheveux ratée.

Les techniques de rattrapage

La décision de réparer une greffe de cheveux ratée peut être cruciale pour certains patients. Elle ne peut cependant être mise en œuvre qu’au moins une année après la greffe défectueuse. Elle nécessite par ailleurs des investissements financiers.

La couverture d’une cicatrice de bandelette grâce à une greffe FUE

La réparation de la cicatrice due à une greffe par prélèvement de bandelette se fait au moyen de la technique FUE, à travers l’implantation de nouveaux greffons sur la surface de la cicatrice.

Cette nouvelle greffe permet de couvrir la surface de la cicatrice à l’aide de follicules qui deviendront des cheveux capables de camoufler la cicatrice disgracieuse.

La dermopigmentation

Encore appelée micro-pigmentation ou trichopigmentation, la dermopigmentation consiste en un micro-tatouage du cuir chevelu aux fins de masquer une cicatrice définitive laissée par une greffe de cheveux ratée. Cette technique est sans douleur, sans effet secondaire et pérenne.

En pratique, elle simule la présence de cheveux grâce à l’insertion de pigments dans la couche supérieure du derme capillaire. Elle ne requiert pas d’intervention chirurgicale, mais nécessite néanmoins plusieurs séances pour donner des résultats probants.

Le camouflage par greffe de cheveux

La technique de camouflage par greffe de cheveux est utilisée notamment en réponse aux cas de greffe de cheveux ratée que constituent les « cheveux de poupée ».

Le contraste et l’espacement entre chaque implant de cheveux sont corrigés par une nouvelle greffe sur 2 à 3 cm à l’avant des gros implants.

Ces nouveaux greffons contiennent un cheveu sur le premier centimètre puis deux sur le second. Ils permettent de dissimuler les greffes de grande taille et de simuler ainsi un effet plus naturel.

L’excision d’une ancienne greffe

Une autre manière de corriger l’effet « cheveux de poupée » consiste à exciser les anciens greffons pour en extraire quelques implants qui sont ensuite réimplantés suivant une disposition plus naturelle.

La destruction d’implant au laser

Les cas dans lesquels cette solution est envisagée concernent :

  • Les patients qui préfèrent abandonner la greffe après plusieurs séances ;

  • Une trop forte densité de cheveux sur la ligne frontale greffée par rapport à l’arrière des cheveux ;

  • Une ligne d’implantation trop basse pour la greffe de cheveux ;

  • Une greffe frontale effectuée alors que le patient était encore jeune et que son anatomie n’avait pas fini d’évoluer.

Cette méthode de rattrapage est retenue uniquement lorsque la peau au niveau de la partie receveuse est de bonne qualité. Cela limite le risque d’apparition de cicatrices dues à l’extraction des unités folliculaires après la correction de la greffe de cheveux ratée.

0
Clients Satisfaits
0
Greffes de Cheveux par An
0
Années d’Expérience
0
Experts

Nous Contacter

Dès votre message reçu, l’équipe du Dr. CINIK prendra rapidement contact avec vous afin de vous donner les réponses à toutes vos questions sur la greffe de barbe dans notre clinique en Turquie.