La calvitie du vertex est une forme particulière de la calvitie qui constitue elle-même le stade le plus avancé de l’alopécie androgénétique.

La calvitie peut affecter aussi bien les hommes que les femmes, entrainant un dégarnissement du cuir chevelu et des conséquences psychologiques variables en fonction des individus.

Après avoir précisé certaines informations essentielles sur la calvitie en général, il convient ici de se pencher à titre spécifique sur la définition et sur les principales caractéristiques de sa forme qui affecte le vertex.

Les traitements envisageables pour corriger les effets physiques et psychologiques de la calvitie du vertex sont également à retrouver ci-dessous, qu’ils soient naturels, médicamenteux ou chirurgicaux.

Généralités sur la calvitie

L’on désigne par calvitie un phénomène de chute accéléré des cheveux de la tête d’une personne. Ce phénomène peut être partiel ou total et affecte principalement trois zones de la tête. La calvitie peut ainsi être :

  • Frontale lorsqu’elle se manifeste par un dégarnissement qui touche le front ;
  • Du vertex lorsqu’elle affecte le haut du crâne ;
  • Des golfes temporaux lorsqu’elle touche les golfes temporaux.

La calvitie chez les hommes est due à l’action d’une hormone, la dihydrotestostérone encore appelée DHT, qui réagit avec des récepteurs présents sur certaines zones du cuir chevelu, donnant lieu au processus de perte de cheveux et à l’arrêt de la pousse.

Certaines autres zones de la tête sont insensibles à l’action de la DHT et ne sont presque jamais affectées par la calvitie : c’est notamment le cas de la couronne qui reste garnie même en cas de calvitie sévère.

Au nombre des facteurs à l’origine de la calvitie, outre la cause hormonale que constitue la DHT, il existe également des causes liées à l’hygiène de vie et des causes génétiques. Lorsqu’elle est d’origine génétique, la calvitie est héréditaire et se manifeste avec les mêmes caractéristiques observées chez le parent qui l’a transmise.

La calvitie du vertex : Qu’est-ce que c’est ?

La calvitie du vertex est l’une des formes de calvitie que l’on rencontre le plus fréquemment chez les hommes. Elle répond à une définition et à des caractéristiques spécifiques qui sont présentées ci-après.

La définition

La calvitie du vertex désigne la chute des cheveux du sommet du crâne accompagnée par un dégarnissement symétrique et prononcé des golfes temporaux. Elle touche plus d’un homme sur 10.

Il s’agit de l’une des premières manifestations remarquables de la chute des cheveux chez les hommes. Le dégarnissement peut être progressif et les cheveux de la zone concernée mettent alors plus de temps à repousser après un rasage.

Le classement sur l’échelle Norwood-Hamilton

Il existe suivant l’échelle Norwood-Hamilton, 7 étapes ou stades qui caractérisent la calvitie chez l’homme :

  • Le premier stade se caractérise par les premiers signes d’un dégarnissement affectant le front et les golfes temporaux ;
  • Le deuxième stade correspond à une accentuation du stade précédent et un début de dégarnissement du vertex ;
  • Le troisième stade se traduit par l’avancée du dégarnissement des tempes et du front, et par un renforcement du dégarnissement du sommet du crâne ;
  • Le quatrième stade se caractérise par un renforcement plus notable du dégarnissement du vertex ;
  • Le cinquième stade correspond à un élargissement du dégarnissement général qui donne lieu à un début de jonction des zones dépourvues de cheveux ;
  • Le sixième stade laisse voir une accentuation du stade précédent ;
  • Le septième et dernier stade se manifeste par un dégarnissement presque total de la tête qui n’épargne que la zone de la couronne située à l’arrière de la tête.

La calvitie du vertex correspond au troisième stade de l’échelle Norwood-Hamilton présentée ci-dessus. Cliquez ici pour découvrir des images illustratives de chacun des stades de l’échelle Norwood-Hamilton.

Traiter une calvitie du vertex : Est-ce possible ?

De manière générale, certains compléments alimentaires sont utiles pour activer la repousse et réduire les chutes de cheveux. Divers traitements existent pour faire face aux effets d’une calvitie du vertex. Ils sont principalement de trois ordres et correspondent aux réponses envisageables pour toute forme de calvitie.

Les traitements médicamenteux

Divers médicaments permettent de faire face à une calvitie de manière générale et à la calvitie du vertex de façon spécifique. Les principaux produits qu’il convient de mentionner sont :

  • Le Proscar qui en est globalement à un stade encore expérimental ;
  • La combinaison du Minoxil avec le Retin-A 0,025%, connu pour renforcer l’efficacité du Minoxil.

Ces traitements médicamenteux présentent quelques effets secondaires et cessent de faire effet en quelques mois lorsqu’ils sont interrompus. Il s’agit donc de traitements à long terme.

Les traitements naturels

Même lorsqu’un traitement médicamenteux est engagé, les traitements naturels s’avèrent bénéfiques pour les cheveux. Ils peuvent donc être envisagés en complément à la médication.

Au nombre de ces traitements naturels, figurent une bonne hygiène capillaire et le massage régulier du cuir chevelu au moyen de certains produits naturels connus pour leurs apports positifs pour les cheveux. Sur cette liste, l’on retrouve par exemple :

  • L’huile de ricin ;
  • L’aloe vera ;
  • L’ail ;
  • Le lait de coco ;
  • L’oignon ;
  • La carotte.

La mise en œuvre de ces pratiques permet de ralentir la chute des cheveux lorsqu’elle n’est pas encore installée. L’usage de shampoings au pH neutre, peu agressifs, le bannissement de tout rinçage des cheveux à l’eau très chaude et la réduction de l’exposition au soleil sont également des astuces utiles.

Le cuivre, le zinc, les acides gras, le fer, le silicium et les vitamines du groupe B doivent par ailleurs être privilégiés dans l’alimentation pour favoriser une bonne santé capillaire.

Le traitement chirurgical

Au chapitre de la chirurgie, diverses techniques ont été développées pour faire face à la calvitie du vertex et aux autres formes de calvitie. La greffe de cheveux est une option plus onéreuse que les autres, mais elle assure un résultat définitif et satisfaisant lorsqu’elle est mise en œuvre convenablement.

Elle consiste globalement à prélever des follicules pileux à partir d’une zone encore garnie du cuir chevelu, puis à les implanter sur la zone dégarnie pour y faire pousser des cheveux. La zone donneuse est généralement celle de la couronne, connue pour ne pas être affectée par les chutes de cheveux.

Les techniques exploitées à cet effet diffèrent dans leurs procédures. Elles ont cependant en commun d’être des procédures chirurgicales à part entière et requièrent des examens préopératoires, des précautions préalables, des consultations ainsi qu’une anesthésie.

Les techniques de greffe capillaire les plus connues et les plus employées sont la Follicular Unit Transplantation (FUT) et la Follicular Unit Extraction (FUE). Cet article présente ces deux types de greffe capillaire. Des technique plus récentes sont développées et sont en cours d’amélioration.

Il est ainsi possible aujourd’hui de prendre en charge une calvitie du vertex grâce aux méthodes Direct Hair Implantation (DHI), Implantation Folliculaire Automatisée (IFA) ou grâce aux diverses améliorations issues de la méthode de greffe FUE.